Le parvis dans les Années 1930

Reconstruction historique du parc de la Villa Henckel à Potsdam

Maître d'ouvrage : copropriétaires privés
Phases : de l'étude au suivi de chantier
Superficie : env. 13.500 m²
Durée : depuis 2009

Vers 1870 le banquier Henckel fit construire une villa surmontée d'une tour et bordée par un parc à côté du belvédère royal (Belvedere) situé sur la colline du Pfingstberg. Le dessin du parc est signé par le jardinier Hermann Vollert et par Gustav Meyer, le plus illustre élève de Lenné et directeur des parcs et jardins de Berlin.

En 2004 nous avions établi un catalogue d'objectifs pour la restauration des parties du parc situées autour de la villa et appartenant à un groupement de trois propriétaires - le reste du parc qui s'étendait à l'origine sur près de 5 ha étant géré par la fondation des parcs et jardins prussiens des Lands de Berlin et de Brandebourg (SPSG). Depuis 2009 nous réalisons la reconstruction historique des jardins sur la base de cette étude.

Au cours des travaux, il s'est avéré que des remblais de plusieurs mètres recouvraient le réseau de chemins et des éléments tels que murs de soutènement, bassins et cascade. Ils ont été dégagés petit à petit, puis sauvegardés, avant d'être restaurés.

Côté vallée, une imposante terrasse soutenue par des murs s'étendait à l'arrière de la villa et surplombait l'accès principal. Après la guerre, la terrasse minérale fut nivelée et engazonnée, son surplomb fut comblé par des gravas provenant des ruines de Potsdam. Le déblaiement s'est rapidement révélé prioritaire dans le déroulement des travaux : Non seulement les gravas ensevelissaient la terrasse en engloutissant la transition subtile vers le parc, mais ils modifiaient également le jeu de la topographie, qui permettait d'accéder aux parties basses du terrain. Des sondages de reconnaissance ont permis de découvrir que la structure du mur de soutènement avait été conservée, de sorte qu'il fut décidé de le dégager et de le restaurer.

Étant donnée l'importante superficie du parc, sa restauration s'étendra sur plusieurs années, incluant des mesures de préservation et d'éclaircissement de la végétation située sur les terrains de la fondation. C'est à ce prix que le dernier des jardins privés existant créé par Gustav Meyer à Potsdam pourra être présenté au public dans toute sa signification régionale et socio-historique.